PORTS BLOQUES – L’INACTION DU GOUVERNEMENT EST INTOLÉRABLE

Top départ pour une nouvelle semaine de grève dans les ports français !
Ce mercredi 22 janvier et ce jusqu’au vendredi 24 janvier, les ports français resteront fermés : soit de nouveau 72 h00 de blocage.
Par exception, samedi matin 25 janvier, les ports seront ouverts   de 6h00 à 13h00.
La situation est de plus en plus critique   pour les TPE PME du transport routier qui accusent une perte de chiffre d’affaires qui a atteint 50 % après un blocage de 6 semaines.
Le gouvernement a annoncé hier matin aux fédérations de transporteurs, lors d’une réunion qu’aucune mesure supplémentaire pour soutenir les transporteurs ne sera prise. En clair : débrouillez-vous !!!
Les seules mesures consenties,  sont de faire accélérer les remboursements de TVA et de TICPE et d’accorder des délais pour le paiement des cotisations patronales auprès des URSSAF.
Mais comment ces TPE PME vont-elles s’acquitter de ces charges alors qu’elles perdent 50 % de leur chiffre d’affaires chaque jour ???
Autre conséquence de ces blocages portuaires : les inévitables infractions à la RSE, au temps de service et au temps de repos journalier des conducteurs. En effet quand un conducteur passe plus de 12h00 dans un port pour restituer un container, son temps de service n’est pas respecté. Quand un conducteur se retrouve coincé dans le port à 1h00 du matin   et que son véhicule est déchargé à 6h00 du matin, son repos journalier n’est pas respecté.
L’inaction et le manque de soutien total du gouvernement à ce secteur du transport routier est inacceptable. Les conséquences sociales, fiscales et économiques vont être dramatiques pour les transporteurs, les transitaires et les commissionnaires de transport. Il est de la responsabilité de l’Etat de reprendre la main sur l’activité des ports, en utilisant tous les moyens disponibles. La survie de milliers d’entreprises et de salariés est en jeu
Paris le 22 janvier 2020,