Manifestation en Guadeloupe : les transporteurs réclament leurs prestations

– Communiqué –
Manifestation en Guadeloupe : les transporteurs réclament leurs prestations 

 

Face au manque de réactivité des collectivités, les transporteurs ont décidé d’agir. Ce lundi 12 avril, plusieurs entreprises de transport de passager, soutenues par l’Union Syndicale des Transports Régionaux, délégation de l’UNOSTRA, ont organisé une manifestation en Guadeloupe.

manifestation Guadeloupemanifestation Guadeloupe

Opération escargot ce lundi en Guadeloupe

 

Depuis plusieurs semaines, les transporteurs dénoncent un total manque de soutien de l’Etat face à une crise sanitaire qui impacte grandement leurs entreprises. À cela, s’ajoute le non-paiement des prestations par les collectivités depuis plus de trois mois, entraînant plusieurs problèmes pour les entreprises qui se retrouvent dans l’incapacité de pouvoir payer les salaires, le carburant ainsi que leurs charges sociales.
Le secteur a donc décidé de taper du poing sur la table et d’organiser une opération escargot ce lundi pour exprimer leur mécontentement. Le transport scolaire n’était pas assuré dans la région durant toute la journée.
Ce n’est pas la première fois que les transporteurs expriment leur mécontentement. En février dernier, un blocage avait déjà été organisé pour dénoncer le manque de soutien de l’Etat. La situation ne peut plus durer. Les transporteurs doivent impérativement obtenir le paiement de leurs factures, nécessaires pour pouvoir redémarrer leur activité.
À la suite de ce mouvement, les collectivités ont engagé des pourparlers avec les transporteurs en leur promettant prochainement le versement des sommes dues et ainsi rattraper leur retard. Une preuve écrite de l’engagement financier de la région Guadeloupe a d’ailleurs été envoyée au collectif des organisations professionnelles de la Guadeloupe. L’USTR Guadeloupe reste mobilisée et sera vigilante sur le paiement des factures. Les choses doivent avancer pour permettre au secteur de reprendre correctement leur activité.
Paris, le 13 avril