LE PLAN 2 du déconfinement zappe les autocaristes – LA COLÈRE MONTE

 
Le Plan 2 du déconfinement zappe les autocaristes :  la colère monte
Ils ont demandé à ne pas être les oubliés du plan Tourisme mais la déclaration du premier Ministre concernant le plan 2 du déconfinement les a fait passer à la trappe.
Des milliers d’autocaristes français sont à l’arrêt total depuis deux mois et demi. Leur activité est totalement liée au Tourisme sous toutes ses formes.
Leurs autocars, leurs salariés sont à l’arrêt et si la saison touristique reprend fin juin, les autocars ne prendront en charge que 50 % de leur capacité de voyageurs.  Les prestations se feront   à perte ou pas du tout car le surcout occasionné par le doublement des autocars, nécessaire pour acheminer : les enfants en colonie de vacances, les excursionnistes et les  vacanciers  à mobilité réduite, ne sera pas supportable par les organisateurs.
L’Unostra qui représente les TPE PME du transport de voyageurs, réitère ses demandes spécifiques pour le secteur du Tourisme par Autocar, à savoir :
L’obligation du masque dans les autocars, supprimant par là même la règle d’occupation d’un siège sur deux
  • Le maintien du chômage partiel à 100 % pour leurs salariés jusqu’en mars 2021.
  • L’exonération des cotisations patronales jusqu’en mars 2021.
  • Le report des échéances de PGE à  juin 2021.
  • Le report des échéances du financement des matériels par Crédit-Bail ou Location Financière à mars 2021.
Ces mesures sont indispensables à la reprise de l’activité du Tourisme par Autocar et à la pérennisation de ses emplois.
Au fil des jours, la colère gronde dans toutes les régions car malgré les annonces gouvernementales  du Premier Ministère, leurs requêtes demeurent toujours lettre morte.
Peu habitué des manifestations de rues, il se pourrait que ce secteur en vienne à occuper le pavé pour défendre la survie de ces milliers de TPE PME du transport par autocar… et ce durablement.
Paris le 1 juin 2020