5 Décembre : JEUDI NOIR DANS LES TRANSPORTS

L’UNOSTRA vous informe

Du côté des trains

Perturbations à prévoir dès mercredi, à partir de 19 h. Le site sncf.com invite clairement «à privilégier d’autres modes de déplacement que le train, jeudi».

Les ventes de billets TGV inOui, Ouigo et Intercités, ont été suspendues pour les 5, 6, 7 et 8 décembre, pour privilégier les reports de voyage des clients qui ont déjà leurs places. À partir de mardi, la compagnie promet, chaque jour à 17 h, un point précis sur les perturbations des deux jours à venir.

Transport aérien

Ce sont surtout les personnels au sol d’Air France qui devraient faire grève, ainsi que les contrôleurs aériens, avec des retards et des annulations de vol à la clé.

Métro, bus

À Paris, une très forte mobilisation est attendue à la RATP. Les transports en commun seront également touchés en régions.

A priori, pas de problème de réservation sur les sites de transport en bus intercités, une bonne alternative pour les grands trajets routiers, avec les sites de covoiturage. Flixbus a annoncé la mise en place de cars supplémentaires.

Sur BlaBlaCar, le nombre d’inscriptions a été multiplié par dix ces derniers jours, pour anticiper le jeudi noir.

STATIONS- SERVICE

Dès ce samedi sont apparues des files d’attente devant les pompes à essence dans l’Ouest, où plusieurs dépôts pétroliers restent bloqués ce lundi, à Brest, Lorient, Le Mans, et Vern-sur-Seiche.

La suite dépendra d’une réunion, ce lundi matin, à Bercy, entre le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, et les bloqueurs, professionnels du bâtiment et des travaux publics opposés à la fin d’un avantage fiscal sur le gazole non-routier.

Paris le 2 décembre 2019