ELECTIONS EUROPEENNES – LE MANIFESTE DE L’UETR

UETR

Manifeste pour les Elections européennes 2019
Transportons l’Europe vers l’avenir. Ensemble

 

l’UNOSTRA est membre fondateur de l’UETR
AVANT-PROPOS

 

Le transport de marchandises est omniprésent dans notre vie quotidienne : notre nourriture, nos vêtements, nos médicaments.
Les petites et moyennes entreprises du Transport routier de marchandises sont fières de leur rôle et de leur contribution à l’économie réelle.
Toutefois, des défis nouveaux et complexes se posent dans les domaines de la transition énergétique et écologique, de la numérisation, de la sécurité, de l’économie à faibles émissions de carbone et de la main-d’œuvre. Ni une approche nationale ni une approche unilatérale n’offrent une solution réalisable et durable. Une politique européenne équilibrée en matière de transport de marchandises est le seul moyen de résoudre les problèmes qui se posent.
Dans le même temps, le marché européen du transport de marchandises par route présente encore des contradictions et des incohérences : extension des sociétés boîtes aux lettres, application non harmonisée et des écarts entre les coûts de transport et les tarifs pratiqués. Les disparités importantes entre les cotisations de sécurité sociale à travers l’UE aggravent d’autant plus ces lacunes structurelles. Toutes ces questions ont un impact sur l’essence même de l’Union européenne et doivent être traitées efficacement.
Dans l’Union Européenne, il y a longtemps que le transport international de marchandises par route a été libéralisé. Le marché du transport de marchandises par route est un marché sur lequel les PME sont principalement actives. Leur vulnérabilité, ainsi que les changements de modèle commercial dans divers États membres de l’UE, devraient être pris en compte dans les actions futures des décideurs politiques de l’UE.
Nous avons besoin d’instruments appropriés pour nous assurer que la libéralisation va de pair avec une concurrence loyale dans l’ensemble de l’Union. Tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement doivent être attachés à cet objectif.
La vision de l’UETR est de créer un marché du transport routier où les entreprises exercent leurs activités dans des conditions de concurrence loyale, de responsabilité partagée, de respect des délais de paiement conformément au droit de l’UE, de conditions de concurrence équitable, d’attractivité et de qualité.
L’UETR prend également en charge la protection de l’environnement. Cependant, si le coût de la R & D et des technologies vertes est répercuté sur le prix des véhicules, les entrepreneurs ne sont pas en mesure d’y faire face. Jusqu’à présent, les petites entreprises ont déployé des efforts considérables pour passer » au vert ». Ils doivent bénéficier d’incitations financières et fiscales pour atteindre une mobilité à faibles émissions. L’UE doit accompagner et soutenir les PME dans cette voie.
Ce document présente nos propositions au Parlement européen et à la Commission européenne pour les cinq prochaines années, exposant ce que nous estimons nécessaire pour faire face aux anciens et nouveaux défis, pour un marché intérieur du transport routier intégré.
Continuer à livrer des marchandises au profit de tous les citoyens européens.
Conserver un marché du transport routier juste, compétitif et durable est fondamental pour nous.
À propos de l’UETR
L’UETR représente et défend principalement les intérêts de plus de 200 000 micros, petites et moyennes entreprises d’une capacité totale de 430 000 véhicules utilitaires. L’UETR est membre sectoriel de SME United (anciennement UEAPME), l’association de l’artisanat et des PME en Europe regroupant environ 70 organisations membres de plus de 30 pays européens.
La mission de l’UETR :
Dialoguer régulièrement avec les institutions de l’UE ainsi qu’avec d’autres parties prenantes, réseaux et organisations sectoriels ;
Donner à ses membres une chance réelle de contribuer à l’élaboration des politiques de l’UE.
Recueillir des informations sur les politiques et législations actuelles et futures ;
Représenter un centre efficace permettant aux associations nationales de coopérer et de participer à des projets et activités communs
Fondée en 1998
200.000 entreprises européennes de transport routier (micro, petites et moyennes entreprises)
430.000 véhicules utilitaires
Suivez-nous sur Twitter @UETR_eu
 
Les priorités
Compétitivité
  • garantir des conditions de concurrence équitables et une concurrence loyale à tous les opérateurs de l’Union européenne, afin de continuer à contribuer de manière durable à l’économie réelle
  • Réduire les charges administratives et fiscales pour les petites entreprises de transport
  • Établir une législation européenne claire, applicable et uniforme et garantir une application harmonisée et efficace, en intégrant le principe de «Think Small First» dans les politiques et la législation de l’UE.
  • Assurer un traitement égal de tous les modes de transport
Favoriser l’accès au crédit et à l’aide financière publique et mettre en place des systèmes de mise au rebut robustes, adaptés aux besoins des micro et petites entreprises en matière d’investissement dans les technologies vertes et intelligentes.
  • les politiques et la législation sectorielles de l’UE visant à prendre en compte les spécificités de chaque acteur de la chaîne d’approvisionnement et le rôle clé joué par les PME du transport routier
La main d’œuvre
  • remédier à la pénurie croissante de conducteurs en renforçant l’attractivité de la profession grâce à des programmes spécifiques de l’UE ;
  • Aborder l’impact des technologies futures (véhicules connectés et automatisés, par exemple) sur les métiers du transport routier.
  • assurer un fonctionnement efficace de l’Autorité européenne du travail afin de garantir la mise en œuvre correcte de la législation sociale en vigueur
  • Soutien financier aux projets de formation professionnelle et d’apprentissage tout au long de la vie destinés aux entrepreneurs et aux professionnels du secteur.
  • Fournir une action au niveau de l’UE pour combler le fossé des disparités sociales et fiscales au sein de l’UE, en évitant une fragmentation accrue.
La numérisation
  • Déployer pleinement les technologies numériques dans le domaine du transport sans papier pour des opérations de transport plus efficaces, l’application des lois de l’UE et des conditions égales pour tous.
  • Développer un soutien financier de l’UE pour aider les entreprises dans la transition et l’utilisation de nouveaux outils
  • Soutenir le déploiement complet de l’eCMR et assurer la neutralité des services de gestion et la protection des données commerciales des opérateurs de transport, un marché concurrentiel où aucun fournisseur unique ne domine, l’introduction de normes européennes et la supervision par les autorités publiques / leur rôle dans la gestion de l’eCMR. Plate-forme
  • Aborder la cybersécurité de manière proactive et efficace
  Environnement
  • Veiller à ce que le mix énergétique de l’UE prenne en compte les utilisateurs et les flux
  • Soutenir le standard EURO VI par des incitations financières et fiscales, car EURO VI joue toujours et jouera un rôle crucial dans la réduction des émissions.
  • Fournir un soutien et des mesures d’accompagnement pour encourager le développement du GNC, du GNL / GNV et du bio GNV, carburants de qualité et fiables compatibles avec le secteur du transport routier.
  • Développer le réseau de stations de ravitaillement en suivant une approche pragmatique. Il existe un seuil à atteindre pour que le maillage soit suffisamment dense pour répondre aux attentes, aux besoins et aux investissements des entreprises.
  • Suivre une approche globale de l’empreinte carbone, de la production à la consommation. Des critères communs doivent être mis en place afin d’éviter une concurrence déséquilibrée entre les États membres de l’UE en matière de produits énergétiques.
Capacité d’infrastructure
  • Améliorer la connectivité et éliminer les goulets d’étranglement dans le réseau du transport routier actuel
  • remédier au manque de zones de stationnement adéquates, sûres et sécurisées pour les camions dans l’UE, à un coût abordable pour les petits transporteurs, en équilibrant les besoins nationaux et internationaux
  • Surveiller la mise en œuvre des politiques et de la législation relatives aux infrastructures routières sûres et intelligentes
Brexit
Garantir des solutions durables et à long terme pour la connectivité du transport routier entre le Royaume-Uni et l’UE, ainsi que des conditions permettant aux entreprises de continuer à opérer sur le marché du transport britannique.

 

Bruxelles le 23 avril 2019

 

contact presse :

Unostra : catherine pons T:  06 13 78 11 24
contact@unostra.fr
uetr : marco di gioia T: +32 477 973816
mdigioia@uetr.eu
www.uetr.eu