NOUVELLES RÈGLES DU TRANSPORT EN EUROPE – Un transporteur Occitan témoigne

Nouvelles règles du transport routier en Europe
Un transporteur occitan témoigne
Laurent est conducteur de poids de lourds dans la société TRANSBAUS dont le siège est au BOULOU dans les Pyrénées orientales. https://transbaus.fr/

 

 “Sans camions, les magasins sont vides. Les stations-service ne reçoivent pas leurs livraisons.” Aujourd’hui, il effectue un parcours relativement court de la France au sud de l’Espagne, un aller-retour d’environ 2 000 km. De nombreux conducteurs comme Laurent passent des semaines sur la route, vivant dans leurs camions.
Le Parlement Européen souhaite améliorer leurs droits et leur garantir de meilleures conditions de vie et de travail. « Pour les longs repos de plus de 45 heures, le conducteur ne peut plus les prendre dans son véhicule.  Pour les autres temps de conduite et de repos, il est nécessaire qu’il ait à disposition un lit confortable et de pouvoir accéder à des toilettes et des douches » afin d’être dans de bonnes conditions pour pouvoir travailler «.
L’UNOSTRA et l’UETR estiment que c’est essentiel, car en 2020, il arrive parfois que certains conducteurs Européens vivent dans leur camion plusieurs semaines.

 

 David Baus – gérant de la société TRANSBAUS
Les nouvelles règles issues du Paquet Mobilité, obligent les conducteurs à rentrer chez eux au moins une fois par mois et à bénéficier de meilleures conditions de repos. La législation vise également à revoir le fonctionnement des entreprises de transport.
Les sociétés de transport basées dans un pays de l’UE devront veiller à ce que leurs camions reviennent dans ce pays toutes les huit semaines, les empêchant ainsi d’exploiter uniquement des liaisons lucratives entre d’autres États membres. Ces changements empêcheront le cabotage systématique et interdiront les pratiques abusives telles que l’utilisation de sociétés dites « boîtes aux lettres « pour accéder commercialement à certains pays, contournant de fait les obligations légales dans des domaines comme la fiscalité, la sécurité sociale et les salaires.
Marco Digioia secrétaire général de l’UETR
Certaines entreprises utilisent très souvent des conducteurs issus de pays tiers pour contourner la réglementation sociale.  En 2020 il est encore impossible de contrôler toutes ces entreprises » rappelle Marco Digioia, secrétaire général de l’UETR. Les nouvelles règles seront appliquées et contrôlées grâce à l’utilisation des tachygraphes intelligents qui enregistrent chaque détail du trajet d’un camion en temps réel. Lors d’un contrôle ils seront un outil majeur pour lutter contre la fraude des temps de conduite et de repos, du conducteur et suivre au plus près le parcours de la cargaison jusqu’à son déchargement, y compris les passages frontaliers. Ce système sera introduit non seulement pour les poids lourds, mais aussi pour les véhicules utilitaires légers qui effectuent de plus en plus de livraisons transfrontalières ».
Visionner la vidéo réalisée par l’AFP Bruxelles en cliquant sur ce lien :
clicking here.
Paris le 9 juillet 2020