COVID 19- L’ULTIMATUM DES TRANSPORTEURS ENTENDU

L’ULTIMATUM DES TRANSPORTEURS ENTENDU
 
Ouverture des stations-service -aires de repos -restaurants routiers  
Mercredi plusieurs fédérations dont l’UNOSTRA ont alerté les élus régionaux et nationaux, les préfets, et les DREAL,  sur les conditions d’accueil sanitaire inacceptable des conducteurs routiers, sur les infrastructures et certaines plates formes logistiques ; ceci  entraînant à terme un arrêt total de la distribution de toute marchandise.
L’Etat a écouté les fédérations et pris certaines mesures. l’UNOSTRA veillera à ce qu’elles soient bien suivies d’effet sur le territoire et dans les DOM.  Un arrêté encadre ces mesures qui concernent les salariés du transport et de la logistique, de la manutention portuaire et du fret aérien.
L’Etat s’engage à maintenir l’ouverture des stations-service, aires de repos, toilettes et restaurants routiers en vente à emporter. Le détail.

 

Ce que contient l’arrêté paru  aujourd’hui :
Le poids lourd doit être équipé d’une réserve d’eau et de savon ainsi que de serviettes à usage unique, ou de gel hydroalcoolique. Dans ces conditions, aucun lieu de chargement et de déchargement peut lui interdire l’accès. Ce lieu doit être doté lui aussi d’un point d’eau ou de gel hydroalcoolique.
« La remise et la signature des documents de transport sont réalisées sans contact entre les personnes » précise le décret. « Dans le cas de livraisons à domicile, les chauffeurs, après communication avec le destinataire ou son représentant laissent les colis devant la porte en mettant en œuvre des méthodes alternatives qui confirment la bonne livraison et ne récupèrent pas la signature du destinataire » ajoute-t-il.
Des mesures d’hygiène et de distanciation sociale, dites « barrières » : elles doivent être appliquées tant par le conducteur que par les personnels des lieux de chargement et de déchargement.
Il impose aux entreprises de transport de voyageurs de nettoyer au désinfectant « chaque véhicule ou matériel roulant de transport public au moins une fois par jour. » Des restrictions destinées aux voyageurs sont mises en place : « dans les véhicules routiers comportant plusieurs portes, l’entreprise interdit aux voyageurs d’utiliser la porte avant et leur permet de monter et descendre par toute autre porte. Toutefois l’utilisation de la porte avant est autorisée lorsque sont prises les dispositions permettant de séparer le conducteur des voyageurs d’une distance au moins égale à un mètre. »
Permettre aux routiers de manger et de se laver
L’Etat s’emploie également à maintenir l’ouverture des stations-service, aires de repos, toilettes et restaurants routiers en vente à emporter. Ces services sont en effet indispensables aux conducteurs. Une carte de tous les sites ouverts sera bientôt disponible sur Bison futé. L’Etat accordera aux entreprises de transport les dérogations temporaires nécessaires aux différentes obligations administratives qui ne pourraient être satisfaites du fait de la crise sanitaire. Les entreprises de contrôle technique pour les poids lourds, les bus et les cars maintiennent par ailleurs leur activité, tout comme les garages assurant la réparation des véhicules.
S’agissant des attestations de circulation, l’utilisation des modèles disponibles en ligne est désormais bien comprise et les forces de l’ordre sont sensibilisées au caractère essentiel de l’ensemble des activités de transport et de logistique.
Dérogation dominicale
Afin de faciliter les réapprovisionnements, l’Etat accordera ce dimanche une autorisation exceptionnelle à la circulation de tous les poids lourds, notamment pour maintenir l’activité économique et le commerce alimentaire notamment de produits secs que les français ont massivement stockés cette semaine.
S’agissant du secteur de la manutention et de l’exploitation portuaire, l’Etat rappelle la publication par la branche de mesures utiles et de bonnes pratiques en matière sanitaire et d’organisation du travail pour prévenir la diffusion du COVID-19. Ces mesures simples doivent être respectées par l’ensemble des entreprises intervenant sur les places portuaires françaises.
Circulation transfrontalière
Enfin, l’Etat demeure attentif à la situation des transports transfrontaliers, en lien avec les pays voisins : le Secrétaire d’Etat chargé des Transports Jean-Baptiste Djebbari a participé le 18 mars à un conseil extraordinaire des Ministres européens. Il a notamment plaidé pour une continuité maximale des services de fret ferroviaire et un accroissement de la coordination et de la solidarité entre pays européens, avec des mesures fortes en matière d’aides d’Etat pour obtenir des résultats rapides et concrets.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041737443&dateTexte=&categorieLien=id

Paris le 20 mars 2020
                                                                    Source TRM24