L’UETR demande un accord social et commercial pour le paquet mobilité

L’UETR appelle les décideurs européens à s’accorder sur les aspects sociaux et commerciaux du paquet mobilité

L’Association européenne des transporteurs routiers : UETR, dont l’UNOSTRA est membre fondateur,  et qui représente 200 000 micro, petites et moyennes entreprises de transport routier dans l’UE, suit de près les travaux sur les propositions du paquet mobilité, et ce  depuis le début.

Nous sommes préoccupés par le blocage actuel des négociations visant à trouver un compromis sur les règles relatives aux aspects sociaux  du marché. Il  aura un impact énorme sur l’avenir des petits transporteurs européens dans les décennies à venir.

 

L’UETR est synonyme de libéralisation, allant de pair avec une concurrence loyale, renforçant l’équité sociale et l’application effective et uniforme de la législation dans toute l’UE. Après un long blocage des négociations, des progrès ont été réalisés avec l’accord conclu par les ministres de l’UE le 3 décembre 2018 et le vote du Parlement européen le 5 avril 2019. Ce résultat représentait un équilibre acceptable entre harmonisation et libéralisation.

 

Il est d’une importance capitale qu’un ensemble de nouvelles règles régissant le transport routier soit adopté maintenant, après deux ans et demi de discussion.

 

Nous espérons que les institutions de l’UE continueront de travailler dans un esprit de flexibilité et de bonne volonté pour finaliser les négociations en vue de l’adoption définitive d’une législation aussi importante pour le transport routier en Europe.

 

Le président de l’UETR Julio Villaescusa

Bruxelles, le 11décembre 2019