UNE RENTREE SOUS TENSION EN GUADELOUPE

Les autocaristes de Guadeloupe disent STOP !
Le président de l’UNOSTRA Guadeloupe a rencontré la Direction de Pôle Emploi afin que le transport routier en Guadeloupe dispose rapidement de plus de financement pour la formation des conducteurs d’autocars et de poids lourds.
 Mais cela n’atténuera pas le flot de leurs difficultés :
-La quasi impossibilité pour les autocaristes d’assurer de nouveaux véhicules est toujours une réalité, rien n’a bougé depuis un an.
-Les factures des collectivités ne leur ont pas été payées depuis le mois de mai : la durée des marchés (1an renouvelable) est inacceptable car un autocar se finance sur 4 ans !!!
-les autocaristes demandent à ce qu’un calendrier de la mise en place des nouveaux tarifs issus de l’étude réalisée par le GART leur soit communiqué dans les meilleurs délais afin qu’ils puissent en tenir compte dans les dossiers d’appels d’offres.
-Les contrôles sur le respect des temps de conduite et de repos s’accroissent chaque mois alors que la Guadeloupe comme la Martinique, la Guyane ou l’ile de la réunion ne possèdent pas d’aires de parking pour les pl et les autocars.

Dans ce contexte de tension extrême, Le président de l’UNOSTRA Guadeloupe Willy Moula, ne cache pas que les transporteurs autocaristes à bout de patience sont en train de s’organiser pour se mobiliser en intersyndicale dans les jours à venir.
Paris – Pointe à Pitre le 2 septembre 2019