9 pays européens créent l’ALLIANCE du Routier

A l’invitation d’Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, la France, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège et la Suède se sont réunis ce mardi 31 janvier à Paris pour lancer ensemble une « Alliance du routier ».

Le transport routier de marchandises est aujourd’hui en Europe confronté à une concurrence déloyale reposant fortement sur le dumping social. Ce secteur est en particulier victime du recours à la fraude sophistiquée et au détournement des règles du marché intérieur et du droit du travail.

A travers cette initiative collective, neuf pays décident d’avancer plus vite pour défendre un transport routier de marchandises s’effectuant dans une concurrence équitable et saine entre les acteurs économiques, et pour garantir les droits sociaux des travailleurs. Elle fait suite à une dynamique déjà engagée ces derniers mois par plusieurs pays européens afin de défendre cette vision dans les instances européennes.

En lançant « l’Alliance du routier », ces neuf pays ont signé aujourd’hui un plan d’actions en 8 mesures poursuivant deux objectifs :

  • Faire converger certaines mesures nationales d’application de la réglementation européenne pour faciliter leur application par les opérateurs et améliorer la vie des travailleurs ;
  • Améliorer les pratiques de contrôle sur la base des expériences mutuelles et renforcer la coopération pour rendre plus efficace la lutte contre la fraude.

Pour Alain Vidalies, « avec l’Alliance du routier, nous nous engageons aujourd’hui ensemble dans une démarche qui se veut collective, ouverte et positive. Nous voyons l’Europe du transport routier avec la même ambition : améliorer le cadre des travailleurs, simplifier le travail des entreprises dans un marché vraiment juste. Je suis convaincu que la réponse au dumping social dans le transport routier doit d’abord venir de l’Europe. Il n’y aurait rien de pire que de se renfermer sur nos frontières pour répondre aux craintes ou à l’exaspération exprimées par nos citoyens, nos entreprises et nos travailleurs ».

L’UNOSTRA est membre de l’UETR et salue cette initiative car la survie de milliers de TPE et PME dépend aujourd’hui de l’application des textes de Loi qui régissent le transport routier sur tout le territoire Européen.

Paris le 31 janvier 2017
 

No comments

You must be logged in to post a comment.