L’UNOSTRA GUADELOUPE AU SENAT

COMMUNIQUE DE PRESSE OUTRE-MER

 L’UNOSTRA Guadeloupe au Sénat

 

Les transporteurs de voyageurs de l’UNOSTRA Guadeloupe multiplient les contacts avec l’administration et les élus de leur département afin de les alerter sur les difficultés chroniques rencontrées par le secteur.  Dans cette dynamique la présidente de l’UNOSTRA, Sandrine Bachy, accompagnée du président de l’UNOSTRA Guadeloupe, Willy Moulla, a rencontré 3 parlementaires le 16 juillet dernier au Sénat.
Les débats ont porté sur divers sujets dont :
  • Le statut des marchés publics, inadapté au caractère insulaire du département
  • L’absence de coût référentiel (qui favorise les prix bas) et le souhait par l’UNOSTRA Guadeloupe de sa création via le CNR
  • L’application de la réglementation européenne du temps de conduite et de repos, inappropriée pour ce département soumis à une quasi absence de parking autocars et des embouteillages permanents.
  • Le retour aux anciennes normes de défiscalisation, compte tenu du temps très long d’instruction des dossiers antillais par Bercy.
  • L’attribution d’aides aux entreprises qui investissent dans les sources d’énergies alternatives, qui de fait  sont  adaptées à la Guadeloupe compte tenu des temps de trajets et de sa surface.
  • Le maintien d’une politique de pérennisation des TPE PME du transport de voyageurs par les autorités organisatrices, afin de consolider le tissu économique départemental
 
Le sénateur Victorin LUREL, la sénatrice Victoire Jasmin, la députée Helene Vainqueur, ont écouté et questionné longuement les autocaristes avant de définir ensemble une stratégie d’actions destinées à sensibiliser d’autres parlementaires à la cause des autocaristes de Guadeloupe et à soutenir l’action de l’UNOSTRA auprès des Ministères du transport et de l’Outre-Mer.
Paris le 27 juillet 2018