ACCORD DE GUYANE – LES 30 MESURES

La première réunion du Comité de suivi de l’accord de Guyane, depuis la signature de l’accord du 21 avril dernier, s’est tenue ce mardi 11 juillet au ministère des Outre-mer.  Autour de la ministre Annick Girardin, les parlementaires guyanais, le président de l’association des maires de Guyane, le président de la collectivité territoriale et des membres du collectif « Pou la Gwiyann dé kolé » (Pour que la Guyane décolle), à l’origine du mouvement social.

Dominique MANGAL Président de l’UGTR, organisation patronale de transporteurs proche de l’UNOSTRA y participait.

20170711_112043_resized

Dominique MANGAL Pdt de L’UGTR- Annick Girardin Ministre de l’Outre-Mer

L’accord du 21 avril 2017 

Le texte, publié le mardi 4 avril au Journal officiel, englobe un plan d’urgence immédiat de 1,086 milliards d’euros couvrant les secteurs clés de l’économie guyannaise : la sécurité, la justice, la santé, le social, l’éducation, l’équipement, l’aménagement et le soutien aux collectivités locales.

L’accord « acte » également la demande de mesures supplémentaires du collectif « Pou Lagwiyann dékolé » et des élus à hauteur de 2,1 milliards d’euros.

Des 30 mesures engagées ou mises en œuvre 3 mesures engagées concernent plus particulièrement le champ des infrastructures de transport.

MT OUTRE MER

  • Engagement par l’Etat dès 2017 de réaliser les études pour le doublement du pont de Larivot : coût 100 M€
  • Engagement par l’Etat d’une première tranche du doublement de la RN1 entre Cayenne et Macouria et de la RN2 entre Cayenne et Matoury : Coût 100 M€
  • Lancement des études d’une deuxième tranche du doublement de la RN1
  • Coût : 100 M€

Début des premiers travaux pour 2018.

L’engorgement des routes de Guyane est un frein au développent de l’économie, et l’ensemble de ces trois mesures va permettre d’améliorer la circulation des hommes et des marchandises.

D’autre part à la demande des Organisations patronales du transport dont l’UGTR,  il va être procédé à une révision  du registre des transporteurs inscrits dans le département de Guyane afin que le secteur du transport retrouve les pratiques d’une concurrence loyale.

En Guyane, à la mi-septembre, Annick Girardin rencontrera les élus et les membres du Collectif pour finaliser le plan additionnel prévu dans l’accord.

L’UNOSTRA accompagne l’UGTR dans ses démarches afin que l’application de ce plan économique soit un véritable tremplin de développement pour les entreprises de transports du  département de la Guyane.

 

Paris le 12 juillet 2017

 

 

 

thời trang trẻ emWordpress Themes Total Freetư vấn xây nhàthời trang trẻ emshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữHouse Design Blog - Interior Design and Architecture Inspiration