MARTINIQUE : LE DOSSIER TRANSPORT AVANCE

MARTINIQUE : le dossier Transport avance  

 

Le président de la CTM (Collectivité Territoriale de la Martinique), Alfred Marie Jeanne restant sourd aux demandes de l’UNOSTRA et du collectif transport d’organiser une nouvelle réunion, le Préfet de Martinique Fabrice Rigoulet Roze, a décidé de reprendre   la main sur ce dossier et d’organiser un calendrier de réunions de travail entre l’UNOSTRA Martinique, le collectif transport la CCIM (chambre de commerce et d’industrie de la Martinique) et la DEAL.

Première avancée notoire après de nombreuses réunions entre la DEAL et le collectif transport : la transmission par le Préfet de Martinique à la DGITM d’une note   reprenant les différentes propositions liées à l’article 13 du règlement (CE) n°20006/561/, sur le temps de conduite et de repos des conducteurs routiers.

 Les transporteurs ne crient pas victoire pour autant car trois dossiers prioritaires demeurent :

La détaxation du carburant : La CTM décide et perçoit les taxes liées au carburant.  Plus 0.20 €/ litre depuis le 1 janvier 2017 ! Quelles soient différentes entre autocaristes et transporteurs de marchandises est une aberration que le collectif a décidé de dénoncer en déposant plainte au Tribunal Administratif.

20170206_151413

 Avec l’aide des indices du CNR, adaptés aux réalités géographiques et économiques, locales, la reconnaissance   par les donneurs d’ordre d’un calcul de coût de revient et son application dans les prix de transport de marchandises et de conteneurs

L’allotissement transport : De nouvelles pistes ont été soulevées afin de permettre la mise en perspective d’une expérimentation visant à réserver le lot transports aux transporteurs dans les appels d’offres non diligentés par la CTM, par exemple les chantiers liés aux HLM.

 Aide à la cessation d’activité : réaliser un recensement précis du nombre d’entreprises de transport sur l’île. Proposer un plan social pluriannuel de baisse du parc de véhicules avec une aide au départ, tout en limitant la création de nouvelles entreprises afin de réguler le marché

Un calendrier a été fixé, à raison d’une réunion par semaine …et le blocus de l’ile a été levé.

La CCIM   est consciente du rôle primordial du transport routier sur l’ile de la Martinique. Et devant le refus de tout dialogue de la CTM avec les acteurs économiques, transporteurs et CCIM vont établir un autre plan stratégique de développement.

C’est la raison pour laquelle c’est avec beaucoup d’énergie que L’UNOSTRA Martinique, et le collectif transport vont enchaîner dans les semaines à venir, les réunions de travail concernant ces 4 dossiers, véritables freins au développement de leurs entreprises

Paris -Fort de France

Le 10 avril 2017

thời trang trẻ emWordpress Themes Total Freetư vấn xây nhàthời trang trẻ emshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữHouse Design Blog - Interior Design and Architecture Inspiration